Le FC Courgenay rejoint sur le fil

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Les Ajoulots ont été tenus en échec à Dornach 2-2 alors qu’ils menaient 2-0 à cinq minutes de la fin de la partie samedi en 2e ligue interrégionale.

Le FC Courgenay craque à cinq minutes du terme de la rencontre face au 2e du classement. Les footballeurs ajoulots ont fait match nul à Dornach 2-2 (0-2) samedi après-midi en 2e ligue interrégionale. Les Oies ont ouvert le score par Hugo Borne (21e) sur coup franc. Juste avant la pause, Michael Comment a trouvé le chemin des filets pour inscrire le 2-0. Alors qu’il ne restait que cinq minutes à jouer, le FCC a encaissé deux buts coup sur coup. Les Ajoulots ramènent donc un point de leur déplacement. Ils reculent à la 6e place, à quatre points du podium et avec huit longueurs d’avance sur la barre. /tr

L’homme providentiel

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Spiez - Courgenay: 1-4. Les Oies, en difficulté en début de match, comptent dans leurs rangs un joueur capable à tout moment de faire la différence, il nous l’a encore prouvé samedi. Sidy Dieng, c’est lui, est impliqué sur les quatre goals de son équipe (deux buts, une passe décisive, et un penalty obtenu). Avec son compère Hugo Borne, ils ont inscrit 16 des 20 buts ajoulots depuis le début du tour, 9 pour Dieng et 7 pour Borne, ce qui fait d’eux les deux meilleurs buteurs du groupe. Grâce à ces hommes décisifs, une défense solide et un effectif homogène et profond, il y a probablement un coup à jouer pour le néopromu, qui grimpe sur le podium et n’a plus perdu depuis six matches. MBU

Qui sème le vent...

Au début, plusieurs contacts rugueux avec les défenseurs bernois ont valu un avertissement à Dieng, particulièrement irrité par les coups de sifflet, très justes au demeurant, de l’arbitre. «J’étais dégoûté, car ce carton jaune me vaut une suspension au prochain match. Alors je me suis dit que j’allais tout faire pour donner la victoire à mes coéquipiers puisque la semaine prochaine, je ne serai pas là.» Résultat, ce surplus de motivation a débouché sur une action tout bonnement magnifique: il reçoit le ballon au milieu du terrain et passe toute la défense en revue sur 40 mètres pour égaliser! «Quand j’ai pris la balle, je n’ai regardé personne, j’ai foncé vers le but. Je sais que j’ai les capacités pour déborder les défenseurs, du coup je l’ai fait, j’ai marqué et ça m’a un peu calmé.» Belle manière de transformer sa frustration en énergie positive! MBU

Le portier du FCC Jordan Hantz a été le grand artisan du match nul des siens en arrêtant un penalty

Vote utilisateur: 3 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le FC Courgenay rentre de Liestal avec une unité de plus dans son escarcelle. Les hommes de Philippe Djakoni ont tenu en échec Liestal 1-1 (1-1) samedi soir en terre alémanique. Le FCC est passé par tous les états dans cette rencontre de 2e ligue interrégionale de football. Il a d’abord sauvé un penalty par l’intermédiaire de son portier Jordan Hantz avant d’ouvrir le score dans l’enchaînement. C’est l’inévitable Sidy Dieng qui a été à la conclusion, portant (déjà) son total à sept buts cette saison. Les Alémaniques ont toutefois recollé peu après, à la 25e minute. Florent Jubin a eu l’occasion de redonner l’avantage à ses couleurs à la demi-heure, mais sa frappe s’est écrasée sur la latte. Ce dernier a par la suite vu rouge pour deux cartons jaunes (75e), laissant ses coéquipiers arracher la parité à dix contre onze.

Ce point décroché permet aux Ajoulots de rester invaincus depuis cinq matches. Ils conservent ainsi leur 4e place au classement, à deux unités du podium


Au bonheur du FC Courgenay

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Courgenay - Old Boys 3-2 (1-0)

Courgenay: Hantz; Comment, Frund, Kevin Jubin, Chiquet; Borne (88e Baudry), Florent Jubin (62e Makome), Loshi, De Moerloose (67e Chételat); Jeker, Dieng.

Old Boys: Fidan; Leuthard, Wilhelm, Costa, Bottacin (71e Rmus); Blatter, Findik, Akbulut, Farenga (60e Yagci); Gut (83e Niederberger), Rietmann.

Buts: 26e Dieng 1-0. 49e De Moerloose 2-0. 51e Costa 2-1. 55e Borne 3-1. 83e Findik 3-2.

Notes: Communal, 160 spectateurs. Arbitre: Alessio Ciullo. Courgenay joue sans Budimir ni Frezard (blessés); Old Boys se présente au complet. Avertissements: 64e Makome (jeu dur), 68e Sevinc (jeu dur).

Dans un match haut en couleur, Courgenay a signé une belle victoire hier soir au Communal face à un Old Boys plutôt séduisant. Ce nouveau succès vaut aux Jurassiens de rejoindre provisoirement Moutier en tête du classement. Que du bonheur!

Les fourmis dans les jambes, Old Boys entamait la partie avec une rare intensité. Peut-être surpris par cette entame tonitruante, Courgenay peinait à entrer dans le match. Toutefois, malgré une domination constante de la formation soleuroise, la défense jurassienne, calme et solide, empêchait son adversaire de se montrer vraiment tranchant lors du premier quart d’heure. Puis, à la 16e, l’alémanique Akbulut tentait sa chance de loin. Son tir, aussi puissant que tendu, obligeait le portier Hantz à une parade de grande classe pour éviter l’ouverture du score.

Cette alerte avait le mérite de réveiller les Oies, qui commençaient à pointer leur nez aux avant-postes. Et à la 26e, sur service de Jubin, Dieng débordait sur le flanc droit, se débarrassait de son cerbère et ajustait un tir victorieux au premier poteau: 1-0. Du grand art! C’est ce qu’on appelle 100 % de réussite.

Les hommes de Jonas Uebersax tentaient de réagir. Mais, en dépit de leur bonne volonté, ils ne parvenaient toujours pas à surprendre un contradicteur qui prenait de plus en plus confiance en ses possibilités. Ce duel devenait dès lors équilibré, avec quelques bons mouvements de part et d’autre jusqu’à la pause. Sans réel danger néanmoins pour les derniers remparts.

En pleine lucarne

Au retour des vestiaires, Courgenay affichait d’entrée une formidable envie de doubler la mise. Et c’est ce qui arrivait à la 49e déjà. De Moerloose, bien servi par Jeker, d’un pied gauche magique, expédiait le cuir hors de portée du gardien Fidan. Vexé par ce coup du sort, Old Boys se précipitait devant. Et à la 51e, Costa, de la tête, réduisait la marque. Animés d’une incroyable débauche d’énergie, Frund et les siens remettaient une compresse. À la 55e, avec l’aide de l’omniprésent Jeker, Borne décochait une fusée qui terminait sa course en pleine lucarne: 3-1.

Les «jaune et blanc» ne se décourageaient pas pour autant. À la 70e, Rietmann croyait avoir raccourci la distance. Mais son essai finissait sur la transversale de la cage défendue par Hantz. Quel match et quelle intensité. Et ce n’était pas fini. À la 78e, Rmus, entré quelques minutes plus tôt, trouvait la transversale. À la 82e, le même Rmus n’avait pas plus de succès face à l’excellent Hantz. Une poignée de secondes plus tard, Findik, lui, ne ratait pas la cible à bout portant: 3-2. De la folie.

Finalement, malgré la fatigue, Courgenay, au forceps, préservait son avantage. ML

Les étoiles

*** Adrien Jeker (Courgenay)

** Jordan Hantz (Courgenay)

* Onur Akbulut (Old Boys)

FCC: la victoire des «ronchonneurs»

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Deux chiffres à retenir de la rencontre de samedi entre Binningen et Courgenay. L’un qui comble d’aise le camp des Ajoulots. L’autre qui doit interroger l’entraîneur Philippe Djakoni. Le positif: les trois nouvelles unités glissées dans l’escarcelle, empochées à l’extérieur et qui permettent à Courgenay d’ancrer sa position dans le haut du tableau. Le second n’est pas à son honneur. Quatre avertissements (sur un total de six) ont été récoltés suite à des réclamations. Il est dommage que certains joueurs se mettent eux-mêmes en danger en se plaçant sur la voie menant à la suspension. Pourquoi râler quand on vient de marquer un but ou lorsqu’une faute a été sanctionnée contre un joueur adverse? Un comportement qui a surpris plus d’un samedi dans la campagne bâloise!

Si la rencontre n’a jamais été de haute qualité, reconnaissons que les Jurassiens ont assuré l’essentiel du spectacle en première mi-temps. Le score à l’heure du thé était flatteur pour des Bâlois souvent acculés dans leurs derniers retranchements. Une seule des nombreuses occasions a été concrétisée. Un but magnifiquement construit dans l’entrejeu et qui a permis au défenseur Chiquet de se muer en ailier pour adresser un service parfait à Dieng.

Jordan Hantz sauve la mise

Quand, dès la reprise, le capitaine Jeker, après avoir mystifié deux adversaires, a inscrit le numéro 2, on pensait que le succès était assuré. Eh bien non! Binningen a commencé à mettre en difficulté une formation visiteuse qui a subitement perdu de sa superbe. Heureusement, Courgenay a pu compter sur un brillant Hantz qui a réussi à colmater les brèches. Ce gardien s’est même payé le luxe, dans le temps additionnel, de repousser un penalty tiré par Neuhaus. Lequel, à quelques secondes de la fin des hostilités, s’est vengé en scellant le score. Jean-Pierre Molliet, Binningen

Les étoiles

*** Adrien Jeker (Courgenay)

** Jordan Hantz (Courgenay)

* Michael Neuhaus (Binningen)

A propos de ce site

Le site internet est géré par un CMS entièrement personnalisable, toutes les informations principales sont récupérées depuis votre logiciel FOOT Gestion

En savoir plus...

©2019 FC WinSoft. All Rights Reserved. Designed By Winsoft Informatique / Foot Gestion

Search